Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Randonnées en vélo couché

Dimanche 08 avril 2012

Il s'est mis à pleuvoir dans la nuit... nous nous réveillons avec le crépitement de la pluie sur la tente, le vent souffle toujours autant qu'hier : ça ne donne pas envie de se lever. Il est 8h00.

Heureusement il y a une salle TV avec des tables et chaises : nous y avons passé une bonne partie de la soirée hier et avons pu diner à l'abri du vent, qui souffle particulièrement fort depuis hier matin

 étape 8.1 au camping

 

Aujourd'hui, dimanche de Pâques, semble être un jour religieux particulièrement suivi. En effet, dès hier au soir, les gens du camping ont commencé à préparer 2 beaux bouquets de fleurs et installé une image du Christ dans la salle TV. Ce matin, les préparatifs continuent : un autel est installé, des chaises sont disposées en théâtre... l'office aura lieu à 10h30 ce matin. De part notre statut de « voyageurs », nous sommes autorisés à nous installer dans un coin pour prendre le petit déjeuner à l'abri... d'autres campeurs, en caravane, se voient, quant à eux, refuser l'accès de la salle en pleine installation. Vu les bourrasques de vent et les trombes d'eaux qui s'abattent, nous avons certainement suscité un peu de compassion autour de nous.

Nous prenons donc notre petit déjeuner au sec, et profitons de la buanderie à coté de notre tente, pour ranger nos affaires mouillées... à l'abri de la pluie.

10H20 : le temps s'est levé, nous partons sur un ciel particulièrement chargé : le vent souffle toujours énormément et renforce cette sensation de froid... mais nous sommes bien équipés et prenons la route en espérant que la météo se maintiendra un peu.

 

étape 08.2

 

11H30 : le ciel est relativement bien dégagé coté mer, mais reste très menaçant sur l'intérieur des terres : on voit bien pleut à quelques kilomètres de là. La petite route que nous empruntons longe la mer : nous avons décidé de suivre la côte en remontant en direction de Syracuse. La vue est magnifique, la mer agitée... de fines particules de sables sont en suspension partout dans l'air : on en prend littéralement plein des yeux !

Les paysages sont en tous cas bien plus variés qu'hier : nous passons par divers petites stations balnéaires très bien aménagées avec des parties de pistes cyclables. Il y a beaucoup plus de cohérence au niveau de l'habitat et les maisons ne sont pas délabrées comme celles de Gela et des autres villes du centre que nous avons traversées jusqu'alors.

12H50 : 38 km au compteur, arrêt pique nique en bord de mer dans la petite station balnéaire de Marina di Monica : le ciel est dégagé, le soleil brille, il y a même quelques surfeurs... la photo est superbe : il y a juste un vent glacial et nous déjeunons en kway pour ne pas finir congelés ! Une averse s'invite même avant la fin de notre pause.

 

étape 08.3  étape 08.4 pause déjeuner

 

Le reste de l'étape se fera relativement rapidement en suivant la côte... Nous rejoignons Portopalo di Capo Passero, une petit ville de pêcheurs.

Le camping est fermé... nous dormirons donc dans un camping en cours de construction : pas d'eau chaude, sanitaires neufs mais douche extérieure à l'eau froide : nous sommes seuls avec un couple d'italiens et leurs deux enfants. Nous dinerons à l'abri du vent dans les sanitaires sans électricité et irons nous coucher à la tombée de la nuit, c'est à dire dès 20h00.
Étape de 90 km.

 

Lundi 09 avril 2012

Nous avons eu de la visite pendant la nuit. Bernard a été réveillé par des bruits : quelqu'un furetait autour de la tente... il s'agissait en fait « juste » d'un jeune renard.

8H00 : réveil venté... et plus qu'une seule sandale ! Incroyable, nous repensons tout de suite au renard de la nuit : pour une raison incongrue, ce dernier a pris ma sandale. L'histoire prêterait presque à sourire, sauf que sans chaussures à cales, impossible de pédaler dans ma position ! Le parc du camping est immense, le sol est recouvert d'épines de pains, de couleur brune comme mes chaussures... Heureusement, le renard a laissé traces de ses allers et venues : nous retrouvons un paquet de chips, qu'il a sorti d'une poubelle... et quelques dizaines de mètres plus loin, la sandale abandonnée ! Ouf, nous pouvons reprendre la route sereinement.

10H30 : départ pour Syracuse. Le vent n'a guère faibli... mais à la différence des deux derniers jours, nous ne l'avons plus dans le dos mais de face : à peine 17 km/heure en descente et en pédalant ! L'étape va être difficile.

2km plus loin, nous apercevons le cap de Passero, situé à la pointe extrême de la Sicile : c'est ici que se rencontre les eaux de la mer Ionienne et de la Méditerranée.

 

étape 09.1 cap de Passero

 

Nous suivons une jolie petite route côtière qui nous conduit jusqu'à Marzameni : dommage que le vent soit contre nous, ce qui ralenti notre progression et nous fatigue plus que d'ordinaire.

12H50 – 36 km au compteur : pause déjeuner à Lido di Noto, au bord de la mer Ionienne. Il fait bien meilleur qu'hier, même si l'air reste très frais.

 

étape 09.2

 

Le vent n'a pas faibli : nous décidons donc de prendre au plus court pour rejoindre Syracuse et éviterons les détours et les bords de mer, encore plus ventés qu'à l'intérieur des terres. Dommage car la petite route du bord de mer via Fontane Bianche nous avait l'air sympa...

Nous arriverons au camping vers 15h45 avec près de 70 km au compteur.

Le temps d'installer notre campement, de prendre une douche & nous repartons visiter Syracuse.

 

étape 09.3 Syracuse  étape 09.4 Syracuse

Retour au camping pour diner et dodo. Étape de 78 km.

 

Mardi 10 avril 2012

10H30 : heure de prendre la route. Nous étudions rapidement notre itinéraire : il nous faut remonter sur Catagne pour reprendre l'avion vendredi. Rejoindre Catagne depuis Syracuse serait possible en une seule étape : il faudrait se résoudre à suivre la S 115 et passer par les installations pétrolières... nous décidons de privilégier l'arrière pays et de faire une étape plus courte. Nous redescendrons jusqu'à la côte en direction d'Augusta, où 2 campings sont annoncés sur notre carte.

Après quelques petits détours et contours, une route fermée... nous finissons par rejoindre Florida, où nous arrêtons pour nous ravitailler. Quelques kilomètres plus loin, nous demanderons l'autorisation de pique niquer dans un champs : une vieille dame nous apportera quelques oranges, tout juste cueillies de l'arbre... un vrai délice.

 

étape 10.2  

13H45 : fin de la pause déjeuner, 36 km au compteur et première bosse de la journée. La route est magnifique, traverse des paysages très variés : ça monte, redescend puis remonte... avec l'Etna en toile de fond, une belle étape que nous apprécions d'autant plus que le vent s'est enfin calmé depuis ce matin.

 

étape 10.1 vue sur Etna

Arrivés à Villasmundo, nous redescendons sur Augusta... 2 campings s'offrent à nous : l'un à Broculi, donnant sur le Golf de Catane / l'autre à Augusta, donnant sur le Golf d'Augusta, coté Syracuse avec vue sur les infrastructures pétrolières. Nous optons donc pour la première option : quelle bonne idée nous avons eu... la mer est magnifiquement bleue, l'Etna domine la baie et le camping annoncé « La baie du silence » nous semble du plus bon augure. Nous descendons le long de la mer, déjà 78 km au compteur et 17h30 passé : il est donc tard, mais nous avons fait une belle étape et sommes déjà ravis d'arriver à bon port.

 

étape 10.6 vue sur Etna

 

Mauvaise nouvelle : nous trouvons porte close, le camping est fermé !

Nous choisissons donc d'aller sur Augusta, 8 km plus loin... le soleil est bien bas et il commence à faire froid. Nous basculons coté golf d'Augusta, la vue y est terriblement triste : on ne voit que de hautes cheminées, pétroliers, usines... yeurk, mais bon on fera avec pour ce soir.

 

étape 10.7 vue golf d''Augusta

 

Arrivés à Augusta : aucune indication de camping à proximité. Nous demandons donc notre chemin et apprenons qu'il n'y a pas de camping dans les environs mais suelement une base militaire : SUPER ! Nous voyant dépités et fatigués, un Sicilien nous propose de nous conduire à un bed & breakfast à proximité. Nous le suivons et parcourons encore quelques kilomètres avant d'arriver devant une grande propriété où nous trouvons porte close. Heureusement, notre « bienfaiteur » connait les propriétaires et s'arrange pour les avoir au téléphone : ils sont partis faire des courses à Syracuse et nous devrons donc attendre leur retour une bonne demi-heure. Il est déjà 18h30... il ferait nuit dans à peine plus d'une heure. Nous patientons donc devant l'entrée & essayons tant bien que mal de nous protéger du vent qui vient de se lever : le soleil s'est couché et il fait bien froid maintenant, mais la vue sur cap San Croce est magnifique...

 

étape 10.7 vue depuis B&B

 

Les propriétaires arriveront comme prévu vers 19h00 et nous montrent un première chambre très coquette avec une belle salle de bain... et nous informent qu'il y a aussi un appartement de disponible : kitchenette, grande chambre et salle de bain. Le prix est le même, nous choisissons donc l'appartement : nous mangerons nos pâtes bien au chaud ce soir et dormirons bien confortablement dans un bon lit...

Étape de 94 km

Dom & Ber -

commentaires

CHRISTIANE ET GILLES 12/04/2012 21:45

Beaux paysages et jolies photos. Votre circuit a eu
l'air d'être très varié, et espérons que vous en
garderez un bon souvenir.
Avons hâte de vous revoir pour que vous nous racontiez
tout cela en détail.
Bon retour pour demain et à bientôt. Bises à tous les 2
Gilles & Christiane

Hébergé par Overblog