Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Randonnées en vélo couché

Mardi 13 juillet 2010 : arrivée à 22h00 à Copenhague : nous récupérons le vélo et toutes les affaires en état... ce qui n'est pas le cas d'un autre cycliste, dont le dérailleur est cassé en deux.

23h45 : le vélo est remonté... ne reste plus qu'à trouver le camping, situé à une dizaine de kilomètres. Il est déjà minuit et nous sommes surpris de voir de nombreux cyclistes... il faut dire qu'ici tout est vraiment bien organisé pour eux. 
 

Mercredi 14 juillet 2010 : Malmö / Osby

Nous partons tranquillement vers 11h00. Retour sur la gare de Copenhague pour prendre le pont reliant le Danemark à Malmö, en Suède. La circulation est interdite aux vélos : nous prendrons donc le train - traversée d'une vingtaine de minutes.

 

Nous descendons à la première station, histoire d'éviter le centre ville de Malmö. Nous sommes surpris par les infrastructures pour les deux roues : tout est vraiment mis en œuvre afin de faciliter les déplacements à vélos : pistes balisées, éclairages, les cyclistes sont nombreux à en profiter... c'est vraiment très bien.

 

Pour autant, Malmö compte quelques 265 000 habitants... et hormis les pistes cyclables, il n'y a que des voies rapides interdites aux vélos : quitter la ville n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît.

Nous tournons en rond, il est difficile de se repérer : les pistes partent dans tous les sens, desservant différentes banlieues. Nous n'avons pas de plan pour nous repérer et sommes donc obligés d'interroger les différents passants ou cyclistes que nous rencontrons. A chaque fois, nous avons du mal à avoir des renseignements clairs et précis : pourtant ici presque tout le monde parle très bien anglais et nous n'avons donc aucun problème de compréhention. En fait, c'est juste très compliqué de quitter la ville !

Finalement, c'est une charmante vieille dame à vélo qui nous conduira à travers les différents quartiers et nous permettra, une heure plus tard (12 km) de sortir de la ville.

 

 Etape 1 - piste Malmö

 

Nous restons sur la piste cyclable : on fait des tours et des contours, on avance vraiment doucement. Certes, il fait beau, nous ne sommes pas pressés mais nous avons hâte de quitter cette grosse agglomération !

N'ayant pas de carte détaillée et ne pouvant pas utiliser les voies rapides, nous tâtonnons et demandons sans cesse notre chemin.

Nous longeons tantôt des autoroutes, tantôt des voies rapides : pas terrible du tout pour une première approche !

A 20h00, nous trouvons un camping sympa au bord du lac deRingsjön, situé à une centaine de km de notre point de départ.

 

 Etape 01 - 03 lac d'Orby Etape 01 - 05 lac Orby

 

Jeudi 15 juillet 2010 : Osby / Hästveda

Nous nous levons sous un ciel menaçant : à peine le temps de déjeuner et déjà les premières gouttes : on repli rapidement la tente, rangeons tout notre matériel sous une très grosse averse.

 

Etape 2 - départ sous la pluie

 

Le temps change heureusement vite et la pluie cesse rapidement.

La signalisation ici est vraiment difficile à saisir : il n'y a pas de numéros ou bornes nous indiquant le n° des routes. Seules les voies rapides sont clairement identifiées : pour le reste, il faut s'orienter tant bien que mal, au petit bonheur la chance !

 

Nous décidons de quitter les nationales bien repérables pour suivre des petites routes peu fréquentées, sur lesquelles nous avons finalement que peu d'informations. Nous sommes dont obligés de nous arrêter fréquemment pour vérifier notre itinéraire : nous souhaiterions nous rendre jusqu'à Broby, pour ensuite gagner l'ile dÖland.

 

Pour l'heure, nous traversons des forêts, les villages sont rares : ça ressemble beaucoup au Jura, en moins peuplé...

 

 Etape 02 - 02 : Jura ou Suède ?

 

 

Arrivée à Hästveda : déjà 92 km au compteur.... un camping est annoncé en bordure de lac à 3 km... nous nous y arrêterons pour la nuit.

Deux cyclistes Danois viennent à notre rencontre : notre tandem leur plait, ils engagent la conversation.... nous roulons côte à côte sur une petite route avant de nous arrêter quelques instants sur le bas coté afin de pouvoir discuter tranquillement, en toute sécurité.

 

Une voiture roulant à faible vitesse (environ 30 km/heure) se rapproche : le conducteur ne s'écarte pas et fonce droit sur nous !  Bernard lui tourne le dos, le choc est inévitable... La voiture percute le coté de la remorque, continue son chemin, sans s'être même se rendre compte de l'impact. Frédérik, le jeune danois, rattrape le véhicule & l'oblige à s'arrêter. Le conducteur, un très vieux monsieur, ne nous a tout bonnement pas vus !

  

Heureusement Bernard n'est pas blessé... mais la remorque est complètement cassée : axe entre les 2 roues mais aussi sur le coté. De toute évidence, impossible à réparer !

 

Etape 2 - après l'accident

 

Le vieil homme est complètement dépassé par les événements. Pour faciliter les choses, il ne parle pas un mot d'anglais. Frédérik nous sert d'interprète, le convainc de me conduire avec la remorque jusqu'au camping... Bernard suivra en vélo, qui, lui non plus, n'a pas été endommagé.

 

Arrivés au camping, nous téléphonons à la police pour faire un constat : il est à peine 16h30. Tout semble compliqué : les gendarmes essayeront de venir prendre notre déposition dans la soirée, sinon nous devrons aller au poste le plus proche, à une vingtaine de kilomètres !

Pour l'heure, nous ne pouvons plus rien faire & plantons la tente. Frédérik reviendra nous voir demain matin... il va essayer de nous trouver une nouvelle remorque.

Le camping est situé sur les bords du magnifique petit lac de Lursjön , il fait beau... mais nous avons un peu de mal à en profiter, étant donné les circonstances.

 

Etape 2 - camping au bord de lac  Etape 2 - Lac de Jousjön

 

Étape de 95 km

 

Vendredi 16 juillet 2010

Nous passons une grande partie de la journée à régler les différents problèmes. Le responsable du camping se mobilise, rappelle la police : un brigadier vient me chercher, me conduit au poste le plus proche et prend ma déposition. Tandis que je gère la partie officielle, Bernard s'occupe de la partie technique qui nous permettra de reprendre la route. Impossible, en effet, de continuer notre périple sans une remorque pour transporter tout notre matériel de camping ! Frédérik nous prête la sienne, nous la lui rendrons à notre retour sur Copenhague.

 

 Etape 3 - remorque de prêt

 

La remorque de bébé n'est plus toute jeune, pèse lourd et n'est pas bâchée, mais elle fera très bien l'affaire ! Nous récupérons la nôtre que nous installons dans la sienne, histoire de garder les affaires au sec en cas de mauvais temps... 17h00 : nous sommes prêts pour un nouvel essai et partons faire un tour au village : 4 km, explosion d'une roue arrière de la remorque. Aucun pneu de rechange dans l'unique droguerie du village... le magasin le plus proche est à 13 km et fermera dans une vingtaine minutes. Finalement, le propriétaire de la droguerie me conduira jusqu'au magasin. Retour au camping avec 2 pneus neufs... 
 

Voilà deux jours que nous sollicitons des inconnus, réputés plutôt distants : en réalité, ils sont très réservés, ne viennent jamais spontanément à nous mais sont VRAIMENT dévoués et prêts à tout pour nous rendre service, dès que nous le leur demandons !

 

Dom & Ber

Hébergé par Overblog